Sherlock, l'antivoleur

La meilleure protection contre le vol

Découvrez les avantages Sherlock

Votre véhicule est déjà marqué par Sherlock ?

Procédez à l’inspection d’un véhicule déjà marqué par Sherlock afin de vérifier l’intégrité du marquage et d’obtenir un certificat valide à votre nom.

Contactez le dépositaire le plus près

Plus de 650 points de services

Notre réseau de dépositaires autorisés couvre tout le Québec

Trouvez maintenant un dépositaire
L'effet sherlock

Dissuade les voleurs

Efficacité éprouvée

Sherlock est l’entreprise la plus réputée en matière de sécurité automobile. Selon une étude actuarielle, le Marquage antivol intensifMD Sherlock a comme effet de réduire le taux de vol de plus de 80 %. C’est aussi la seule entreprise à posséder et à maintenir une banque de données complète et accessible en temps réel, 24/7, aux auto-patrouilles du SPVM, de la police de St-Jérôme et de la police de l'agglomération de Longueuil.

Service recommandé par l'Association pour la protection des automobilistes.

Automobile Protection Association

Dissuade les voleurs

« Pour nous les voleurs, c ben simple, on touche pas à un char marqué par Sherlock. »

Complique et décourage la revente

Plus de 52 endroits marqués

Sherlock grave un numéro d’identification sur les pièces principales du véhicule de façon à réduire sa valeur sur le marché noir. La gravure est permanente, ce qui diminue grandement l’intérêt potentiel d’un voleur ou d’un receleur.

Complique et décourage la revente

« Un char marqué Sherlock rapporte pas une cenne à un voleur comme moi, ça vaut pas le risque ».

Permet d’identifier le véhicule

Les policiers retracent ainsi la vraie identité du véhicule volé.

Ce code permet de retracer l’identité et le propriétaire du véhicule en tout temps. Précieux outil pour le système judiciaire, le marquage permet aux autorités de déterminer l’origine des pièces volées, de les saisir et de poursuivre les voleurs en justice. Cette étape renforce l’effet dissuasif du produit.

Permet d’identifier le véhicule

« On a beau tout essayer, pas moyen d’effacer le fichu code gravé ! »